Statue de Bouddha

                                                      Qui suis-je ? 

 

Bonjour, 
Je m'appelle Sophie, 
J'habite en Gironde à 10 min de Bordeaux, aux portes du Médoc,  à Parempuyre.

Je suis Aromatologue de formation (2017) et Magnétiseuse (coupeur de feu) depuis toujours (don transmis à ma naissance par un grand-père rebouteux & une grand-mère coupeur de feu ).

Je dispense des soins énergétiques pour rééquilibrer les chakras qui sont liés essentiellement à notre aspect émotionnel, comme pour les addictions (alcool, tabac, nourriture, chocs psychiques, post opératoire..), ainsi que des soins de "guérison" par mon magnétisme afin de soulager les douleurs (brûlures, entorses, foulures, psoriasis, eczémas....).

J'accompagne toutes les personnes (adultes et enfants) à se reconnecter à leur MOI intérieur et ainsi retrouver une harmonie Âme, Corps et Esprit.

J'allie mon savoir-faire instinctif à diverses techniques holistiques (qui prennent l'humain dans sa globalité) acquises depuis de nombreuses années, au fil de mes rencontres, de mon éveil spirituel, ainsi que de formations certifiantes (l'aromathérapie, sophrologie, massages bien-être du corps, acupressure, phytothérapie, EFT......,)

Je me suis spécialisée dans la gestion du stress et donc du rééquilibrage énergétique et émotionnel.
Je reçois dans mon espace de soin, "la Ti Boubou", sur RDV, pour des séances énergétiques ou des initiation à l'aromathérapie en individuel. 

J’organise régulièrement, des événements tous publics : stages, formations  à l’utilisation des huiles essentielles ainsi que des ateliers holistiques sur la gestion du Stress, en présentiel, sur le secteur de Parempuyre, Cazaux et Beguey en Gironde (33).

C’est donc avec beaucoup d’Amour que je te laisse le soin de découvrir mon univers et de me contacter si tu penses que nous sommes sur les mêmes vibrations !

Au plaisir de faire de belles rencontres !

Essentiellement 

Sophie.

REPORTAGE 

Parempuyre : Sophie de Au Bonheur des Huiles, un guide pour vos émotions

C’est à son domicile, rue Léonce Dupeyrat à Parempuyre que vous rencontrons Sophie, de Au Bonheur des Huiles. Dans son nid douillet, en bois, une table de massage, des certificats et diplômes côtoient bol, pendule, huiles essentielles et bâtons de fumigation.

Sophie est magnétiseur et aromathérapeute. Son univers est axé autour de l’émotion mais c’est également les maux du corps qu’elle tente de soulager.

La Gazette : Bonjour Sophie. Vous n’avez pas une activité conventionnelle ! Que faites-vous exactement ?

Sophie : Bonjour ! Je m’appelle Sophie et je suis magnétiseuse intuitive depuis… toujours ! Je suis née et j’ai été élevée là-dedans : mes grands-parents étaient déjà rebouteux comme on les appelait avant (autre nom du guérisseur) et coupeurs de feu. J’ai toujours eu cette sensibilité-là… ça m’a toujours parlé. Depuis l’âge de douze ans je magnétise vraiment. D’abord

les animaux puis les personnes, du petit au gros bobo. J’ai pris exemple sur les anciens. Mes gestes, ce sont ceux que les rebouteux faisaient ! Aujourd’hui, je sais que je suis coupeur de feu : je peux agir sur toutes inflammations, les problèmes de peau. Ensuite, comme j’étais attirée par la botanique, je me suis formée à l’aromathérapie et la phytothérapie, ce qui m’a permis d’obtenir des diplômes pour pouvoir exercer légalement. Les plantes, les huiles et le magnétisme… c’est mon univers.

 

Justement, pour les novices, pouvez-vous expliquer ce qu’est l’aromathérapie ?

L’aromathérapie, c’est l’art des huiles essentielles. Je les connais et je travaille avec elles. Une huile essentielle possède plusieurs centaines de molécules et c’est ce qui m’intéresse : la biochimie. Trouver la molécule qui peut venir cibler et « traiter » la problématique. Traiter le problème c’est bien, mais il faut travailler surtout ce qui a déclenché la douleur ou le problème de peau (eczéma, zona…).

 

 

Comment faire alors ?

Je propose des bilans énergétiques, ce qui permet justement de faire le point sur le champ énergétique, les chakras, voir ce qui va ou ce qui ne va pas. Et comme je peux dater certains nœuds énergétiques, cela donne la possibilité à la personne de travailler sur l’émotionnel, ce qui prend au moins 21 jours. A l’issue, je donne des clés et si les personnes ont encore besoin d’aide, je suis là pour faire une libération émotionnelle ou un recouvrement d’âme.

 

Un recouvrement d’âme ?

Quand on subit un choc émotionnel, on est dans de l’énergie négative. On peut se dire « je suis passé(e) à autre chose » mais le corps n’oublie pas. Si on ne se libère pas de ça, on peut ressentir de la fatigue et des maux (de tête, aux lombaires). Il faut faire un travail pour trouver le déclencheur et ensuite récupérer toute l’énergie que l’on a perdue. Mon travail, ça va être d’orienter les gens dans leur démarche du mieux-être. Je propose également le Lahochi, une technique qui se fait par imposition des mains où l’on diffuse du magnétisme. C’est très puissant et ça fonctionne très bien, également avec les

enfants : ils sont vraiment apaisés et sereins après une séance. Je peux également leur proposer des choses à mettre en place pour qu’ils arrivent à s’auto-apaiser. C’est ce que je fais avec mon fils, c’est mon premier cobaye !

 

 

Au final, c’est vraiment une histoire de famille !

Oui mes grands-parents, moi. Ma mère aussi est puissante mais elle ne pratique pas. Je me suis lancée, après avoir vécu un burn-out [surmenage professionnel, ndlr] dans une entreprise où je gérais les conflits. Personne dans ma famille n’a été surpris. C’était normal ! Au début, je ne faisais pas de pub, c’était du bouche à oreille… Il n’y avait pas cet aspect financier. Puis certaines personnes ont voulu profiter et les gens autour de moi m’ont convaincue qu’il fallait que je facture le temps passé. Sinon, il y a trop d’abus. Il faut que les gens comprennent qu’il faut donner pour recevoir.

 

Sophie exerce dans son nid, la Titi Boubou 48B rue Léonce Dupeyrat pour les soins et à la Maison de l’auto-guérison (ZA de Landegrand), où elle propose des ateliers collectifs, comme par exemple la gestion des émotions et l’éveil corporel des enfants (6-10 ans) le 20 juillet à 17h30.

Propos recueillis par Claire Zech

Photos CZ et SB

 

 

 

 

Note de la Direction de Publication : les vertus des thérapies complémentaires comme celle-ci sont appréciées par beaucoup ; toutefois, nous vous conseillons de bien vous renseigner sur les professionnels de ces thérapies en amont (formations, avis de pairs etc.) et de ne pas les substituer à un médecin en cas de symptômes.

La Gazette n'accepte pas d'interviewer si elle a le moindre doute sur les intentions de tels thérapeutes.

carte de visite.jpg